Catégories
Competitions Slalom

AFF 2016: DKoiffant!

bisP1030104La deuxième étape du championnat de France de slalom s’est déroulée à Dunkerque, presque à la maison avec 3h de route seulement! Les prévisions n’étaient pas des plus optimistes et si 13 filles ont répondu présente nous n’étions que 46 coureurs inscrits. Et pourtant quelle épreuve! Anthony Rigaut, organisateur de l’évènement n’y est pas allé de main morte et nous a accueilli comme des stars.

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane 2016 – l’Étape des Inédits

aff jaiPetit squeezage des chroniques de l’Indoor, vous y aurez droit cette semaine c’est promis! Un jour pour souffler un peu, un deuxième pour des rendez-vous importants top secrets, puis descente dans la Chud dans la foulée de Bercy, direction le stage animé par Stéphane Krause et Didier Flamme. Et la première AFF slalom de l’année, accessoirement!!!

Catégories
Competitions Slalom

AFF Leucate 2015: Autant en emporte le vent?

AFF Leucate
Instant glande maximale

Ô vent, suspends ton vol… Chacun y va de son titre pour qualifier cette non-étape qui a fait miroiter des conditions certes inhabituelles pour le lieu (marin SE au lieu de la tramontane NO) mais néanmoins un minimum syndical pour valider un truc. Hé bien non, peanuts. Que dalle de vent malgré un Guru bien précis en début de semaine.

Catégories
Competitions Slalom

AFF Ouistreham 2015 – Presque Parfait!

AFF OuistrehamComme dirait SANEF, une pause, ça repose (bien vu les gars). Un week-end assez calme à Ouistreham malgré toute la bonne volonté de l’organisation à exploiter des créneaux de vent trop courts… Finalement ça fait du bien après quelques semaines agitées et avant une autre semaine bien remplie: Grand Prix de l’Almanarre, stage puis la finale AFF à Leucate!

Catégories
Competitions Slalom

AFF St Malo 2015 – y a du boulot!!!

Un très bon week-end détente chez les Malouins, du vent a priori prévu tous les jours mais ce serait mal connaître ce qui fait le charme de cette capricieuse Bretagne, la pétole. Les deux premiers jours, malgré les promesses d’un éventuel thermique par l’organisation (« déjà qu’on n’en a pas souvent l’été », dixit Willou Huppert), la brume d’automne matinale qui enserre la baie enlève 5nds aux prévisions. Et 5°C. On s’occupe en grimpant aux arbres du Sillon et en visitant les hauts lieux culinaires de la vielle ville, à savoir les crêperies ^^

affstmalo01
La dream team de sortie, Julien Maurel, Yann Dupont, Nicolas Goyard et Steve Laubaney qui ne s’y est pas risqué! PHOTO Natasha Smith

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane – Dimanche 20, P comme pétole (ou paddle)

Une toute autre journée celle d’hier!
Temps gris, vent de NE, un secteur qui n’est pas sensé exister au Jaï d’après les locaux! J’ai eu un peu froid vers la fin de la nuit, mais comme j’étais bien crevée j’ai dormi comme une souche dans la 806. A 21h30, fin d’exercice!

Juline Collin essaie de faire bouger un peu les choses et lance une course relais en paddle. Alizée peut marcher mais un mollet la fait souffrir, pas dit que ça coure vu les conditions!

Le briefing était plutôt cocasse, entre la jongle du nombre d’équipes en fonction du nombre de participants oscillant entre 13, 14 puis 15 (2 équipes de 7, 7 équipes de 2, 3 équipes de 5 ou cinq équipes de 3? Le sketch!) Les chefs d’équipes ont tout fait rentrer dans l’ordre et c’est parti! Le photographe s’est courageusement mis à mis l’eau pour quelques watershots sympas:

C’était un peu moins violent que la partie de balle au prisonnier des garçons mais tout aussi sympa!

Fin de la journée Pictionnary, jeux de cartes et un petit tour à pied dans Marignane jusqu’à l’étang de Balmon pour ma part. Joli coin!

Le diner coureur était bien animé à la table des « jeunes », la plus proche du cuistot bien évidemment. Entre deux lancers de bouchons de liège et de capsules, on a reparlé avec Alizée de façon plus apaisée, j’ai pris un peu plus de distance par rapport aux évènements et finalement tout le monde a bien réagi, pas de pneus crevés ou de mauvaise paroles ^^

Discussion intéressante avec l’attaché de presse stagiaire Nicolas Arquin chargé des communiqués de presse de l’étape, qu’on reverra au Défi!

Vidéo day 1&2:

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane – Lundi 22, chocolate time!

Meilleur temps (enfin du soleil entre la pluie) mais encore moins de vent de prévu, le matin j’ai été faire mon petit footing de 50 minutes histoire de garder la forme entre deux paquets de chips.

4e place confirmée, médaille en chocolat pour Pâques!
Pas mal pour une parisienne sortie de nulle part et qui navigue depuis 4-5 ans avec du matos pas franchement sorti du bullpack 🙂 

Cette épreuve m’a confirmé que j’avais de la vitesse à revendre mais qu’il me reste un gros travail à abattre sur les jibes pour pouvoir prétendre au podium. J’ai eu de la chance sur cette épreuve, en général je m’en sors bien dans les conditions un peu hardcore auxquelles je suis régulièrement confrontée sur les spots de vague et mon gabarit me permets de surtoiler ou en tout cas d’être relativement à l’aise dans les conditions de vent fort.

Première prise de risque au jibe qui s’est soldée par une collision qui aurait pu être grave, j’en ai tiré les conséquences pour la suite.

Une deuxième étape riche en émotions mais qui donne envie de continuer! Merci à tous pour votre soutien, vos messages et votre aide, see you on the water 😉

Lip wave sur Isonic? Check!

Résultats finaux à paraître sur le site: http://aff.net/event.php?eventId=34

Retour dans les embouteillages vers Lyon, N7, arrivée à 2h du mat’ après 9h00 de route… Check!

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane – Samedi 19, Decrescendo (2e tour)

L’équipe Sport Intelligence a eu droit à une visite du patron qui venait voir comment se déroulait l’épreuve pour chacun.

Seb Bonhomme a passé les 8e de finale mais pas les quarts, il ira quand même scorer dans la poule de classement. Il faut avouer que les conditions sont loin d’être faciles et que la bataille chez les hommes est féroce. Le gratin du fun français est présent et chacun entend s’imposer!

Cela n’empêche pas les deux gars de l’équipe de se montrer particulièrement soudés dans cette épreuve:

Dream team Sport Intelligence, on avait même notre photographe privé ^^

Troisième manche:

Le mistral fait un peu des siennes, parfois il baisse en prenant du nord, parfois il monte en revenant NO. J’hésite à prendre la 6.3 et je préfère garder la 5.2 quand Julien Maurel qui revient de sa manche me dit qu’il était limite en 7.0.
Pour le départ j’étais moins dedans et les autres filles l’étaient plus, plus compliqué de se dégager de la flotte Là encore je sauve les meubles en finissant 5e derrière Marion Dusart, le trio de tête avait un bon wagon d’avance en plus d’elle. Pas très satisfaite, mais connaissant mes points faibles je ne suis pas non plus surprise, et ça rentre dans l’objectif top 5!

Interlude pédagogique:

vent qui tourne, planche qui s’envole… Mon ISonic 125 a fini dans la 8.6 de Jocelyn de Souza, sans housse d’aileron et dans le panneau central s’il-vous-plaît.

Bim. Boulette number one… Lui qui partait aux Açores pour le championnat IFCA dans deux semaines, il était content! Plus qu’à appeler l’assurance pour voir comment on va s’arranger, l’importateur n’aurait plus de 8.6 en stock pour le dépanner non plus.

Quatrième manche:

Celle-là, je m’en rapellerai longtemps! Le vent a vraiment baissé, retour à la plage en catastrophe pour aller chercher 6.3 et lui mettre le wish de la 5.2. J’aurai même pu prendre la 7.0 gréée intégralement, en 6.3 ça le faisait aussi. Le passage voile de vague-4 cambers était un peu déconcertant ^^

Départ bof, tout le monde s’était ressaisi. Chute à la première bouée, du monde passe devant et sur l’avant-dernier bord j’essaie de rattraper mon retard en faisant l’intérieur à Marion Dusart. Sauf qu’Alizée se trouvait en bout de course, j’avais très mal calculé ma première prise de risque au jibe en compèt’. Je suis arrivée trop vite pour pouvoir réagir en cassant la courbe ou en jetant le matos et la planche a fini dans les mollets de la pauvre Alizée qui rattrapait doucement son classement. Heureusement elle n’était pas encore les pieds dans les straps, ça lui a probablement évité une jambe cassée…

En rentrant à la plage après l’avoir aidé à monter dans le bateau comité, j’avais juste envie de disparaître de la surface de la terre. Après la voile de Jocelyn, c’était too much!

Fin de journée en demi-teinte, les résultats sont là mais les autres évènements de la journée me sont restés en travers de la gorge. Rien de cassé pour Alizée heureusement, et les jours suivants laissaient présager peu d’action sur l’eau. Ce sont les risques de la course, les risques du sport, essaient de me rassurer les uns et les autres. Ouais mais pas glop…

Demain est un autre jour!

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane – Samedi 19, 1er tour

Les prévisions annonçaient un mistral faiblissant et un vent insuffisant après 14h. A côté de la plaque pour la moitié des sites!

En arrivant du haut de l’A7, magnifique vue sur l’étang de Berre éraflé par le mistral qui souffle fort ce matin. Preum’s aux inscriptions!
Je préfère venir en avance pour pouvoir choisir ma place, le jour appartient à ceux qui se lèvent tôt ^^ Vers 9h30, les rafales montent bien jusqu’à 40nds (et ça pèle!), l’étang est blanc. Je commence à douter de la plage d’utilisation légendaire de ma Lip Wave 5.2 et surtout de mon I-Sonic 105, le flotteur baston est resté sécher à la maison…

Je gréé tout ce que je peux avec un wish et une rallonge encore manquants à l’appel, c’est-à-dire 5.2, 6.3 et 7.0.

Briefing à 11h30, gros tableau à 8 poules, les filles passent après les quarts de finale et la finale perdante (si je ne m’abuse). Quand on voit les gars partir à l’eau en 6.3, on se dit que ça va chauffer! Parcours avec des bords plus courts qu’à la Ciotat avec une quatrième bouée à jiber, « pas bon pour moi », pensais-je à tort…

J’avais ouï parler de l' »infâme clapal du Jaï » quelque part, sur l’eau j’ai vite compris. A l’aise avec la 5.2 bien étarquée dans 20-30 nds (plus 30 que 20), l’ISonic et le goldwing 36 font bien leur job dans le défoncé. Quelques jumps sans chercher à prendre trop de hauteur, ce serait dommage de casser la planche avant le début de la manche!

Première manche:

Bon départ juste derrière Delphine. Pour les jibes j’assure le minimum vital, en gros des chutes assez fréquentes mais du bon côté de la bouée ^^ C’est ma vitesse qui me permet de me rattraper, je me suis surprise en train de dépasser Marion Dusart sur le 2e bord comme une voiture qui dépasserait un cycliste. En revanche, le terrain gagné en vitesse est vite perdu au jibe. Si Marie-Eugénie n’était pas tombée à la dernière bouée après un parcours sans faute, c’était mort!
4e place derrière le trio habituel Delphine-Marion-Estelle (ou Marion-Delphine-Estelle), pas moche!

Deuxième manche:

Départ moins bon, je suis dans dans le sillage d’Estelle ce qui m’oblige à ralentir un peu pour anticiper les trajectoires du jibe.
Surprise, le vent a pris de l’angle, bords de près-bords de grand largue assez chauds. Je reste devant elle jusqu’au 3e bord où je me fais avoir comme une débutante et au lieu d’encaisser la rafale, je me redresse en ouvrant. Sauf qu’au grand largue en voile de vague, ça ne pardonne pas!

Bonne boite, l’espoir de jouer la 3e place s’envole quand Alizée passe devant moi en m’encourageant. Heureusement cette 4e bouée me porte décidément chance, Alizée tombe au jibe (moi aussi au passage) et on repart au coude-à-coude pour la 4e place. Sauf que speedwise, I rule (cette épreuve me confirme que je dois être dans le top 4 ou 5 si on compte Maelle Guilbaud) et sur les derniers mètres je sauve les meubles en sécurisant ma 4e place.

Catégories
Competitions Slalom

AFF Marignane (avril 2014) – merci Damien!

C’est reparti pour un tour!

Toujours plus de monde d’inscrit pour l’étape, en tout cas chez les hommes qui seront 55 plus onze filles: liste des inscrits .

J’ai fini mon sac en speed en rentrant du boulot pour aller récupérer mes trois covoitureurs du jour: Damien (le fameux), Nassera et Albane, qui descendaient tous pour un week-end en famille tandis que je quittais la mienne. 1h30 de solitude à trois dans les bouchons pour sortir de Paris! La veille du week-end de Pâques, pouvait-on s’attendre à mieux…

En arrivant à Lyon vers minuit et demi je commençais à sérieusement piquer du nez, la journée ayant démarré à 5h30… Très gentiment Damien et Albane avaient proposé de prendre le relais, et c’est avec soulagement que j’ai laissé le volant à Damien. Le plan initial était de dormir à l’arrache dans la voiture après Valence mais j’ai eu la grande chance de me voir offrir le gîte par mon généreux covoit. J’aurai dormi 4h, mais bien mieux qu’initialement prévu!
Damien, BIG UP 😉

Départ aux aurores le lendemain après un petit-dèj avec mon hôte pour profiter du mistral avant qu’il ne faiblisse à partir de 11h, heure du premier briefing.

Une nuit à Loriol sur Drôme, tristement célèbre pour un accident fatal aux pompiers pendant leur intervention sur l’A7…